Dormir à la belle étoile
CONSEILS

Interview et conseils : Dormir à la belle étoile

L’été est synonyme de découvertes et d’aventures quand on aime passer du temps en pleine nature. Aujourd’hui, Gabriel de l’équipe Camp Vibes, passionné de randonnée et bivouac vous partage son expérience et ses conseils pour dormir à la belle étoile. Passer la nuit à contempler la Voie lactée, ça fait rêver n’est-ce pas ? Prenez votre sac à dos, on vous emmène camper sous les étoiles.

Peux-tu nous raconter comment tu as commencé à dormir à la belle étoile ?

J’ai commencé à dormir à la belle étoile l’année dernière, maintenant, je ne fais que ça ! Après avoir prêté ma tente à des amis, j’ai testé de dormir dehors. Ce fût ma meilleure nuit en bivouac. J’ai donc décidé de réitérer l’expérience dans différentes conditions.

J’ai fait plusieurs nuits à la belle étoile en Haute-Savoie (Salève, Mont Charvin, Parmelan), en Savoie (Tignes, La Galoppaz dans les Bauges) ainsi qu’en Isère : Lac Lauvitel dans les Écrins, et la traversée de la Chartreuse sur 3 jours. 

Peux-tu nous partager tes astuces et conseils pour dormir à la belle étoile ?

  • Premièrement, il est primordial d’avoir un duvet de trek. C’est-à-dire que le duvet peut se plaquer contre le visage grâce à des élastiques placés à l’intérieur au niveau de la tête. Sinon, il se peut que le froid puisse rentrer par le haut.
  • Le choix de l’emplacement : C’est là que votre nuit se joue. Il ne faut pas se mettre au vent et anticiper la pluie.
  • Avoir une solution de repli en cas de mauvais temps dans la nuit (une cabane non gardée, un enfoncement dans une falaise, un arbre ou à la lisière de la forêt). Sinon, emmener un tarp peut être une bonne solution. Attention, dans certains parcs nationaux, ou massifs, les tentes et les tarps sont interdits, il faut se renseigner sur la réglementation en vigueur.
    Tips : Regardez si les herbes bougent à l’emplacement souhaité. Si elles bougent, ne vous mettez pas là, vous êtes au vent.
  • Enfin, cela paraît évident, mais il faut faire attention aux troupeaux. Vous pourrez repérer les vaches grâce au son de leur cloche. Ne vous installez pas dans un pâturage contenant des bouses fraîches, ou à proximité d’un abreuvoir. Cela peut vraiment être dangereux. N’hésitez pas à demander aux bergers si votre lieu de bivouac est “safe”. Pour rappel : ne touchez pas les vaches et ne leur donnez pas à manger, elles ont déjà tout ce qui leur faut. 🙂
  • Bien faire sécher le duvet le lendemain matin si jamais on a pris l’humidité pendant la nuit. Ma technique est de le faire sécher “à cheval” sur mon sac à dos pendant que je marche.

Côté matériel, quels sont tes essentiels ?

Personnellement, je suis assez light sur le côté confort et je me charge plus en eau et nourriture. Je pars toujours avec 3L d’eau sur moi. Ensuite, je repère les points d’eau sur mon trajet via le site refuges.info. Les informations sur ce site sont fiables et précises, mais pensez toujours à vérifier que ce que soit bien à jour. Pour ce qui est de la nourriture, j’aime bien avoir un mélange de fruit sec et des pâtes de fruit à portée de main durant la randonnée. Le soir, c’est de la nourriture lyophilisée ou des pâtes.

L’indispensable, selon moi, c’est un réchaud afin de pouvoir manger chaud le soir, ou se faire un thé le matin. C’est vraiment réconfortant, et rien de tel qu’un thé devant un lever de soleil.
Niveau vestimentaire, j’emmène toujours une tenue propre pour le soir composée d’un pantalon, une paire de chaussettes chaudes, une polaire, une veste chaude (mais légère et compacte) et un bonnet. Peu importe la saison. En montagne, dès que le soleil se couche, il fait froid !
Dans les Dolomites en Italie, j’ai déjà fait l’erreur de ne pas prendre la veste et le bonnet car nous dormions “seulement” à 1100m d’altitude. Je l’ai vraiment regretté, pourtant nous étions en plein mois d’août !

Pour dormir :

  • Un duvet 0°c → à même le sol, comme ça je ne glisse pas dans la nuit, comme ça peut arriver dans les tentes ou sur les matelas.
  • Une couverture de survie (toujours avoir sur soi, au cas où)
Dormir à la belle étoile

Est-ce que tu préfères dormir dans la tente ou dehors ?

Je ne pensais pas, mais je préfère dormir dehors pour plusieurs raisons. La première est que souvent, j’ai moins chaud. J’ai une tente où l’air circule bien, mais rien ne vaut dormir à la belle étoile. Il n’y a pas l’effet “four” de la tente.

Ensuite, pour le gain de poids et de place dans le sac à dos. Ne pas prendre de tente est un gain de poids et de place énorme. Lorsqu’on part pour un bivouac, on est chargé, chaque kilo doit être porté lors de la randonnée. Ne pas prendre de tente représente, pour un modèle classique, au moins 2kg en moins.

Enfin, j’adore le côté nomade de la nuit à la belle étoile. Le soir, pas d’installation à prévoir. Il est très facile de trouver un spot “confortable” pour dormir (Parfois, cela se joue à quelques centimètres près). Le matin, on se réveille, on range son duvet et on repart.

Évidemment, le bonheur de s’endormir en regardant les étoiles, c’est hypnotisant ! Entre la voie lactée, les satellites et les étoiles filantes on ne pense plus à rien : c’est apaisant. Après une bonne journée de rando, on s’endort en moins de deux !

Un spot de rêve pour dormir à la belle étoile ?

Le mont Granier proche de Chambéry est top car vous avez un couché et levé de soleil incroyable !

Un grand merci à Gabriel pour ses précieux conseils. Désormais vous êtes prêts pour dormir à la belle étoile lors de votre prochaine aventure ! Si vous n’êtes pas encore décidé à vous passer de la tente, vous trouverez sur le blog notre guide complet pour réussir son premier bivouac.

Et pour découvrir de super produits pour arpenter les sentiers, découvrez notre box par abonnement pour la randonnée sur CampVibes.fr. Hop !

2 commentaires

  • Reymond

    Bonjour,
    Étant né près du Vercors ( Grenoble ), depuis de très nombreuses années, je m’intéresse à la voûte céleste, donc des nuits à des belles….Étoiles.
    Pratiquant de trails depuis une trentaine d’années, cela va de soi.
    Merci pour vos conseils.

    • Justine Sauvage

      Bonjour Reymond, merci pour votre message. On est ravis que les conseils puissent vous servir pour votre première nuit à la belle étoile 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *